LE BLOG DE RÉFÉRENCE POUR VOTRE VÉHICULE

Location d’utilitaire : ces erreurs courantes à éviter

par | Oct 19, 2023 | VOITURE | 1 commentaire

Déménagement (personnel ou professionnel), acquisitions d’objets volumineux ou multiples, réhabilitation d’une maison, débarras de déchets et d’encombrants, livraison d’articles volumineux, transport de matériel pour un événement spécifique, voyages en famille, transport d’animaux de compagnie… Nombreuses sont les situations dans lesquelles la location d’utilitaire prend toute son importance. Un tel véhicule est généralement dédié au transport de biens, de marchandises ou de matériaux. Il présente la particularité d’avoir un espace de chargement spacieux. On en distingue différents types, selon sa taille, son poids, son volume et sa configuration. Si vous vous apprêtez à en louer un, vous devez vous montrer vigilant en évitant certaines erreurs qui pourraient vous coûter cher ou vous causer des ennuis.

Assurez-vous de pouvoir conduire l’utilitaire que vous louez

Lorsque vous envisagez de louer un utilitaire, quelles que soient vos motivations, il est essentiel de vous assurer que vous êtes habilité à le conduire. Autrement dit, vous devez vérifier que vous êtes titulaire du permis de conduire requis. Il en existe bien entendu différentes catégories en fonction du volume ainsi que du poids du véhicule. La conduite d’un utilitaire de 3,5 tonnes est par exemple soumise à l’obtention d’un permis B, qui n’est autre que le permis classique pour les voitures. En revanche, un utilitaire de plus de 3,5 à 7 tonnes ne peut être conduit que par un titulaire du permis C1. Au-delà de 7 tonnes, le permis C constitue une obligation légale. Le permis CE permet quant à lui de tracter une remorque dont le poids total autorisé en charge (PTAC) est supérieur à 750 kg avec véhicule de la catégorie C.

Il faut savoir que la conduite sans permis est un délit passible de sanctions. Si vous le commettez pour la première fois, vous vous verrez infliger une amende forfaitaire délictuelle de 800 € qui peut être minorée à 640 € ou majorée à 1 600 € selon le délai de paiement. Dans le cas où vous êtes récidiviste, vous encourez une amende de 15 000 € ainsi qu’un an d’emprisonnement. À ces sanctions peuvent s’ajouter des peines complémentaires.

Par ailleurs, en cas de permis falsifié, vous risquez une peine de 5 ans de prison et une amende de 75 000 €. Cela dit, si vous n’êtes pas titulaire du permis exigé, vous pouvez miser sur la location d’un utilitaire avec chauffeur. Vous pouvez aussi mobiliser votre réseau. L’idée est de savoir si l’un de vos proches a le bon permis et s’il peut conduire l’utilitaire loué à votre place.

Location utilitaire

Une famille ayant misé sur la location d’un utilitaire à Bordeaux pour un déménagement sans souci

Ne choisissez pas un utilitaire trop petit pour vos besoins

Une des erreurs courantes à éviter dans le cadre de la location d’utilitaire est de faire le choix d’un véhicule sous-dimensionné. Si vous louez un utilitaire trop petit pour vos besoins, vous risquez en effet de manquer d’espace. Cela signifie que vous serez contraint d’effectuer plusieurs voyages, ce qui entraîne des coûts supplémentaires. Nous pouvons y ajouter la perte de temps, la fatigue et le stress engendrés, sans compter les risques de dommages, les soucis de sécurité, les retards potentiels, etc.

Ainsi, avant de procéder à la location, il est de votre intérêt de faire le point sur vos besoins réels. Par exemple, si vous souhaitez déménager, vous devez prendre le temps d’évaluer le volume à déménager. Il s’exprime en m3 et varie en fonction de la superficie de votre maison ou de votre appartement actuel. Dans le cas présent, les simulateurs en ligne peuvent vous être d’une grande aide en vous donnant la possibilité d’estimer rapidement et avec exactitude le volume à déménager. Ils vous conseillent ensuite sur le genre d’utilitaire dont vous avez réellement besoin.

Envisagez un véhicule de 10 m3 pour déménager un studio. Un camion de 22 m3 est préconisé si vous désirez déménager un appartement T2. Dans le cas où vous souhaitez déménager une maison ou un appartement T4 ou T3, faites le choix d’un utilitaire de 30 m3 ou plus. Le jour J, vous devez attacher un soin particulier à l’optimisation du volume du camion de déménagement.

Avec un utilitaire adapté et bien optimisé, vous aurez la certitude de transporter tous vos biens en une seule fois. Et qui dit moins de voyages, dit moins de temps consacré au chargement, déchargement et à la conduite, donc économie de carburant, moins de stress… Le camion ne risque pas d’être surchargé et vous contribuez, in fine, à maintenir la sécurité tout au long du transport. Vous vous mettez de surcroît en conformité avec la loi en vigueur.

A lire :   Pourquoi le voyant d’huile s’allume-t-il sur mon tableau de bord

Location utilitaire adapté à vos besoins

N’oubliez pas de réserver votre véhicule !

Pour que votre projet puisse se concrétiser en toute sérénité, abstenez-vous d’attendre le dernier moment pour réserver votre utilitaire. Vous devez faire preuve de prévoyance en vous y prenant bien à l’avance. Sachez que la demande est souvent forte pour les utilitaires, d’autant plus durant les week-ends, les vacances et la saison estivale. Si vous réservez trop tard, vous risquez de ne pas trouver le modèle qui vous convient le plus ou de payer plus cher. Vous devez commencer à chercher et à réserver votre utilitaire au moins un mois avant le jour J, voire plus si possible.

Agir à l’avance rime avec flexibilité de choix et disponibilité garantie. Vous aurez plus de chances de mettre la main sur l’utilitaire adapté parmi une large sélection de véhicules disponibles et d’en profiter à la date souhaitée. Cela élimine le stress lié à la réservation à la dernière minute. Le fait de réserver vous assure également de bénéficier de tarifs plus avantageux et de réduire in fine la note finale. Les sociétés de location proposent souvent des réductions ou des offres spéciales pour les réservations anticipées. Qui plus est, vous aurez tout le temps qu’il faut pour faire jouer la concurrence.

L’anticipation vous donne par ailleurs le temps de planifier efficacement votre projet de transport. Vous pouvez coordonner sereinement les horaires, les dates ainsi que les détails logistiques, ce qui réduit significativement le stress et les surprises de dernière minute. Vous pouvez de surcroît organiser le chargement de vos biens, rassembler les documents nécessaires et vous assurer que tout est en ordre. En réservant, il est plus facile de modifier votre réservation avant le jour J ou de l’annuler si nécessaire. Cependant, assurez-vous de connaître toutes les modalités d’annulation et de modification de l’entreprise de location pour éviter les frais inutiles.

Ne louez pas le premier véhicule que vous trouvez

Une autre erreur à éviter pour une location d’utilitaire sans souci est de faire l’impasse sur la mise en concurrence. Bien que vous ayez un emploi du temps chargé, vous devez vous abstenir de réserver le tout premier camion que vous trouvez. Il existe bien sûr une grande variété d’utilitaires sur le marché, avec des prix, des caractéristiques et des conditions différentes selon les agences. Faire jouer la concurrence, c’est donc l’assurance de bénéficier de l’utilitaire qui se prête à la virgule près à vos besoins au meilleur prix possible. Il est conseillé de présélectionner une multitude de sociétés de location, puis de comparer leurs offres. Vous pouvez en l’occurrence passer par un comparateur spécialisé en ligne ou demander un devis personnalisé à différentes agences de location.

Dans tous les cas, vous devez prêter attention à un certain nombre de détails au moment de la comparaison. Il convient dans un premier temps de comparer les différents véhicules disponibles pour choisir celui qui vous convient le mieux. Pensez à ensuite examiner minutieusement les tarifs de base : veuillez considérer les tarifs horaires ou journaliers, en fonction de la durée de votre location. Assurez-vous de bien comprendre comment les agences sélectionnées calculent les coûts de location. Les frais supplémentaires éventuels doivent aussi entrer en ligne de compte. On peut par exemple citer les frais de kilométrage, les frais de carburant, les frais de retour en dehors des heures d’ouverture, les frais pour conducteur supplémentaire.

Il est ensuite important de prendre en compte l’assurance proposée. La location d’un utilitaire peut inclure une protection de basique, mais il vous est possible de souscrire des garanties complémentaires pour un niveau de sécurité accru. N’oubliez surtout pas de considérer les franchises, les services et les options inclus dans votre contrat.

N’oubliez pas de bien lire et de comprendre les termes de votre contrat

Une fois que vous aurez trouvé l’utilitaire qui vous convient le plus, veuillez passer au crible le contrat de location avant de procéder à la réservation. Assurez-vous d’en comprendre tous les termes avant de prendre une décision et faites en sorte qu’aucun détail ne vous échappe. Au moment de l’analyse, vous devez en premier lieu examiner tous les frais associés à la location pour éviter les mauvaises surprises. Lors de l’étape qui suit, vous devez vérifier la durée de location convenue, y compris la date ainsi que l’heure de prise en charge et de restitution du camion.

A lire :   Comment économiser sur son budget voiture ?

Toujours au moment de la lecture du contrat, soyez très attentif aux informations relatives à l’assurance, aux franchises, aux options et aux services inclus. Renseignez-vous ensuite sur la politique de carburant. Ainsi, vous pourrez savoir si vous devez rendre l’utilitaire avec le réservoir plein ou vide. Assurez-vous également de prendre les modalités de restitution du véhicule, y compris son état. Pour ce qui est du kilométrage, vous devez vérifier s’il est illimité ou non. Les conditions de paiement, les documents à fournir et les recours en cas de litige sont également à considérer. N’oubliez pas de jeter un œil sur les pénalités prévues en cas de non-respect du contrat.

Au cas où quelque chose ne serait pas clair, n’hésitez pas à poser des questions à l’agence de location d’utilitaires de votre choix. Gardez bien à l’esprit que ne pas comprendre les termes d’un contrat de location peut entraîner des coûts inattendus et des désagréments en tous genres.

Contrat location d'utilitaire

Faites un examen approfondi de l’utilitaire avant et après la location

Un examen approfondi de l’utilitaire qui a suscité votre intérêt en amont et après la location est essentiel. Cela protège vos intérêts et vous évite des dépenses inattendues.

Avant la location

Avant de prendre possession du véhicule de votre choix, prenez le temps de l’examiner méticuleusement. Cela doit se faire en présence d’un représentant de la société de location. Vérifiez qu’il est impeccable, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Chaque dommage visible doit être signalé immédiatement, aussi anodin soit-il. Inspectez par la suite tous les équipements en vue d’en évaluer l’état de fonctionnement. Là encore, vous devez informer l’agence sur les éventuels dysfonctionnements, défauts et dommages constatés.

N’oubliez pas de considérer le niveau de carburant. Vous devez par la suite photographier le camion sous tous les angles. Il vous est aussi possible de le prendre en vidéo. Demandez ensuite au représentant de noter tous les problèmes et les dommages préalablement décelés sur le contrat de location. Si les dégâts existants ne font l’objet d’aucune documentation, l’agence peut vous contraindre de les réparer à vos frais au moment de la restitution.

Après la location

Avant la restitution de l’utilitaire, vous devez inspecter à nouveau le véhicule. Portez attention à l’état de la carrosserie, des éléments vitrés, des pneumatiques, des rétroviseurs, des phares, des feux, de l’habitacle… Vérifiez également le fonctionnement des équipements. Signalez tout défaut, dysfonctionnement ou dommage que vous aurez constaté sur un document officiel en présence du représentant de l’entité de location.

Prenez des vidéos ou des photos du camion qui vous serviront de preuves solides dans l’éventualité d’un litige. Lors de l’étape suivante, vous devez vérifier le niveau de carburant et faire le plein si nécessaire. Conservez le reçu du carburant, puis demandez à la société de vous rembourser la différence dans le cas où vous auriez rendu l’utilitaire avec plus de carburant qu’au départ.

Il est ensuite important de nettoyer minutieusement l’utilitaire et de retirer tous vos objets personnels. Une fois qu’il est dans un excellent état de propreté, vous pourrez le rendre à l’heure et au lieu convenus avec l’agence de location. Évitez les retards qui pourraient effectivement entraîner des pénalités. Demandez un reçu ou un document de restitution qui indique que le camion a bel et bien été restitué. Cela vous protégera en cas de réclamations ultérieures de la société de location. En outre, pensez à conserver l’ensemble des documents en rapport avec la location (contrat, reçus de paiement, notes d’inspection, photos, vidéos…). Ces justificatifs sont essentiels en cas de litige.

Jules Mécano Solidarauto

A propos de l’auteur, Jules Mécano 

Jules est un grand passionné de véhicules en tout genre, que ce soit les trottinettes, les voitures, les motos ou encore les nouveaux types de véhicules comme les roues électriques, Jules saura vous apporter son expertise sur ce sujet qui le passionne. Il est actuellement en poste dans un magasin de réparation de trottinette électrique à Paris 

CELA POURRAIT VOUS INTÉRESSER

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *